|     | 

Transports


Une stratégie pour une mobilité durable

Objectifs 2025

La mise à jour de la stratégie pour une mobilité durable Modu 2.0 a été présentée le 29 mai 2018 par le ministre du Développement durable et des Infrastructures. Si les principes fondamentaux de la stratégie MoDu de 2012 restent de vigueur (la multimodalité et le renforcement des transports en commun et des modes actifs), Modu 2.0 met en évidence les progrès faits depuis 2012, fournit des chiffres actuels, fixe des objectifs pour l’horizon 2025, intègre les progrès technologiques récents, assure la cohérence avec de nouvelles stratégies globales et nationales (accord de Paris sur le Climat, Troisième Révolution Industrielle), étoffe la stratégie d’une boîte à outils de la mobilité et s’adresse plus explicitement aux quatre acteurs de la mobilité que sont les citoyens, les communes, les employeurs et l’État. En effet, l’un des messages principaux de Modu 2.0 « Mobilitéit zesummen erreechen » est le suivant : pendant que l’État continue à rattraper le retard en matière d’infrastructures, les trois autres acteurs de la mobilité (les citoyens, les employeurs et les communes) peuvent mettre en œuvre un certain nombre de mesures concrètes qui rendront, même à court et à moyen terme, la mobilité plus agréable, plus efficace et plus économe. Modu 2.0 est complémentaire au projet de Plan sectoriel transports tel qu’il a été déposé par le Gouvernement en date du 27 avril 2018.

MODU 2

Renouveau du rail et développement des chemins de fer

weichen180

Le renouveau du rail et le développement des chemins de fer sont un phénomène en cours, compte tenu de multiples projets nationaux d’infrastructure en cours de planification et de construction. Afin d’atteindre les niveaux d’interconnexion et d’interopérabilité voulus, les capacités du réseau ferré sont étendues et ses systèmes sont modernisés et harmonisés au niveau des normes techniques. A titre d’exemple, l’on peut citer la mise à double voie Pétange-Luxembourg ou encore la nouvelle voie projetée entre Luxembourg et Bettembourg. Le plan directeur gare centrale et l’extension du réseau de parking P&R représentent des améliorations significatives au profit des voyageurs pour ce qui est des transbordements. L’initiative LuxTram créera les capacités de transport indispensables au centre de la capitale dans un futur proche. D’un point de vue économique, l’optimisation des infrastructures multimodales de Bettembourg, base importante des activités des sociétés CFL-Cargo, de CFL-Multimodal et de Lorry-Rail, est un objectif important.

Amélioration des connexions transfrontalières

trottoir180

L’amélioration des connexions transfrontalières reste une préoccupation chère au Luxembourg, qui attache beaucoup d’importance à se doter, en coopération étroite avec ses pays voisins, de raccordements ferroviaires internationaux de haute qualité. Développer des stratégies communes – tel que les 3 « Schéma de Mobilité transfrontalière » (SMOT) élaborés avec les autorités de nos 3 pays voisins sont des démarches très prometteuses. Le pays se prononce ainsi pour la deuxième phase du TGV Est-européen, pour l’amélioration par le biais du projet Eurocap-Rail de l’interconnexion des trois villes sièges européennes Bruxelles, Strasbourg et Luxembourg, ainsi que pour la modernisation de la liaison ferroviaire Luxembourg-Trèves (Allemagne).

Meilleure organisation des transports publics

bus180

Au « Verkéiersverbond » revient un rôle prépondérant dans la meilleure organisation des transports publics. Cet établissement public se trouve chargé d’émettre des propositions pour l’amélioration de la planification de l’offre, des services et des systèmes dans les transports publics. L’amélioration des horaires et des correspondances requiert une base de donnes à parfaire en joignant au système de tarification «M-Kaart » un système de localisation national des autobus.

Le Verkéiersverbond est chargé du pilotage du grand projet national de télématique dans les transports publics mLive.

Ce projet est essentiel au bon fonctionnement de la multimodalité et fondamental dans la planification individuelle de chaînes de mobilité. Avant de se déplacer, le citoyen s’informe de ses possibilités de transport. Les informations qui ressortent de mLive lui permettent de planifier une partie de son trajet: horaires en temps réel avant son trajet sur le site www.mobiliteit.lu, sur l’application mobile mobiliteit.lu, sur les afficheurs dynamiques sur différents arrêts de bus et dans les Mobilitéitszentral du Verkéiersverbond.

Le Verkéiersverbond a équipé 1140 bus d’ordinateurs de bord et d’écrans qui fournissent le temps réel des horaires des transports publics. Sur ces écrans, le client verra les prochains arrêts, les connexions qui y seront possibles et le temps que prendra son trajet jusqu’à tel ou tel arrêt. Les noms des arrêts seront d’ailleurs annoncés auditivement aux passagers. Les informations en temps réel seront bien sûr aussi disponibles sur l’application mobile mobiliteit.lu sur les smartphone.


Lutte contre l’insécurité routière

La lutte contre l’insécurité routière s’attache à réduire le nombre d’accidents, en alternant mesures préventives et répressives. La mise en place de radars automatiques à des endroits réputés dangereux est un projet concret en gestation. Etendre le volet de l’analyse des accidents par notamment des audits de sécurité et de signalisation, afin d’en tirer des enseignements utiles, livrera les données pertinentes permettant d’améliorer de manière ciblée la sécurité sur les routes.

motofutti180

La formation est une piste complémentaire qui n’est pas négligée. L’apprentissage du permis de conduire sera révisé pour améliorer la sécurité et pour développer une conduite écologiquement responsable, tout en réduisant les taux d’échec. La mise en service d’un centre de formation spécifique pour chauffeurs d’autobus et de poids lourds est un projet complémentaire en cours de réalisation. Le concept du contrôle technique des véhicules automoteurs sera soumis à un réexamen.

Le cas échéant, le Luxembourg procédera – dans la continuité des mesures actuelles du groupe « Eurovignette » – à l’évaluation de moyens de taxation des poids lourds pour l’utilisation de certaines infrastructures routières en vue d’œuvrer pour une décongestion des centres très fréquentés, en particulier, et d’un rééquilibrage modal, en général.

Consolidation de l’Aéroport de Luxembourg

fughafen180

Compte tenu de son importance pour la connectivité du pays avec l’étranger, et compte tenu également se son rôle majeur de pôle d’emploi, le Gouvernement vise une consolidation de l’Aéroport de Luxembourg, en l’intégrant notamment dans sa politique de diversification en matière de logistique. Devenir l’aéroport de référence de la Grande Région est l’objectif déclaré. Le défi à relever consiste à allier investissements indispensables pour le maintien de sa compétitivité, d’une part, et développement durable par la lutte contre le bruit et la gestion environnementale, d’autre part.

Modernisation et extension du Port de Mertert

Port de Mertert

Le Gouvernement considère comme prioritaire la modernisation ainsi que l’extension du Port de Mertert. Ce port fluvial est en effet au Luxembourg un point de transbordement unique en son genre entre les modes fluvial, ferroviaire et routier, ainsi qu’un point de passage primordial de l’économie nationale pour les produits pétroliers et le trafic sidérurgique.