|     | 

Arrêt Pfaffenthal-Kirchberg (Pont Rouge)


Description

La future gare ferroviaire "Pfaffenthal-Kirchberg" créera un des 9 futurs pôles d’échange de la capitale, permettant de connecter le plateau du Kirchberg au rail et d’accéder par tram au centre-ville.

En effet, le projet de la gare ferroviaire "Pfaffenthal-Kirchberg" s’intègre parfaitement dans la stratégie pour une mobilité durable, répondant aux besoins des utilisateurs des transports en commun dont le nombre ne cesse de croître.

Située au pied du "Pont Grande-Duchesse Charlotte", dit "Pont Rouge", la desserte de la nouvelle gare se fera, d’une part, par les trains en provenance du Nord et, d’autre part, par les trains en provenance du Sud et de l’Ouest du pays et prolongés jusqu’à la gare "Pfaffenthal-Kirchberg". Le projet de la gare "Pfaffenthal-Kirchberg" permettra ainsi à la clientèle nationale et transfrontalière d’accéder facilement et de manière confortable au plateau du Kirchberg. En partie haute, les voyageurs pourront continuer leur trajet en bus ou en tram et en partie basse, l’arrêt ferroviaire sera relié au Pfaffenthal.

 

Photo-Gare-Projet-20150217-article-800pxl

 

Le franchissement des 40 mètres de différence de niveau entre la ligne du Nord et le plateau du Kirchberg se fera par moyen de deux funiculaires (shuttle) indépendants. Cette solution peut se prévaloir des avantages suivants :

  • Transport confortable et rapide (y compris les personnes à mobilité réduite, les personnes avec bagages, les personnes avec poussettes ou vélos….).
  • Bonne disponibilité du système shuttle vu que les deux shuttles fonctionnent indépendamment;
  • Haute sécurité de transport;
  • Impact limité sur le paysage;
  • Temps de parcours très attractif de 63 secondes pour le transport de voyageurs entre la gare ferroviaire et l’arrêt de tram "Kirchberg-Pfaffenthal".

 

Chiffres-clés

Coût du projet

  • 96.297.629 € HTVA, indice de la construction d’octobre 2013.

Système de funiculaires

Système de funiculaires
Caractéristiques Données techniques
Nombre de funiculaires 2 (indépendants)
Système funiculaires à deux véhicules avec évitement central Abt
Service automatique oui
Vitesse des funiculaires (entraînement principal) 7 m/s
Durée du parcours (entraînement principal) 63 s
Durée d’arrêt au sein des stations 105 s
Capacité de transport normal (total / par funiculaire) 6.000 / 3.000 personnes / h
Véhicules
Caractéristiques Données techniques
Nombre de véhicules (par funiculaire) 2
Capacité de transport par véhicule (maximum / normal) 168 / 140 personnes
Dimensions longueur 11,8 m
largeur 3,5 m
hauteur (variable) 2,6 m – 4,7 m
Masse (véhicule vide) 18 t

 


Objectifs

Le projet « Arrêt Pfaffenthal-Kirchberg » s’insère dans la stratégie MoDu permettant d’adapter au mieux l’offre des transports publics aux besoins de mobilité afin d’atteindre en 2020 une part modale de 25% pour les transports en commun. Elle vise à assurer la complémentarité entre le réseau ferré, le tram et le bus en prévoyant des nœuds d’échange à la périphérie de la capitale (plateformes multi modales et parkings P&R) et à promouvoir le développement des transports en commun et autres moyens de transport économes sur le plan national. Finalement, la stratégie assure le raccordement du pays aux réseaux ferroviaires européens et l’amélioration des transports publics régionaux transfrontaliers et se trouve en phase avec le Plan sectoriel Transports (PST), qui apportera un cadre réglementaire et référentiel nécessaire à la mise en œuvre de la politique des transports, ainsi qu’avec les trois autres plans directeurs sectoriels.

Le projet de la gare ferroviaire « Pfaffenthal-Kirchberg » créera un pôle d’échange-clé supplémentaire dans le péricentre de la capitale. Il ne permet pas seulement de connecter directement le plateau du Kirchberg au rail mais également d’accéder, grâce à un transbordement confortable et attrayant vers le tram, au Centre-Ville ainsi qu’au sud du Limpertsberg et à la Place de l’Etoile. Il permet ainsi d’assurer dès la première phase de mise en service du tram, deux points de transbordement entre le rail et le tram léger (Gare Centrale et Gare Pfaffenthal-Kirchberg ).

Le concept d’exploitation développé par les CFL prévoit une desserte de la gare ferroviaire avec 6 trains par heure et par sens. La desserte se fera, d’une part, par les trains en direction/provenance du Nord et, d’autre part, par le prolongement jusqu’à la gare « Pfaffenthal-Kirchberg »  des trains en provenance de Thionville/Metz, d’Esch-sur-Alzette, de Pétange/Longwy, de Kleinbettingen/Arlon et de Wasserbillig/Trèves. Le projet de la gare « Pfaffenthal-Kirchberg » permettra ainsi à l’entièreté de la clientèle nationale et transfrontalière de bénéficier d’au moins une connexion directe au Kirchberg par heure sans devoir changer de train à Luxembourg-Gare.

Les premiers calculs d’exploitation laissent prévoir que les temps de parcours seront également considérablement réduits : Les voyageurs venant du sud, de l’est ou de l’ouest du pays gagnent au moins 20 minutes s’ils descendent à la gare « Pfaffenthal-Kirchberg » pour prendre le tram à l’arrêt « Kirchberg-Pfaffenthal » vers la Luxexpo au lieu de le prendre déjà à la Gare Centrale. Pour les voyageurs venant du Nord du pays, le gain de temps est de près d’au moins 25 minutes puisqu’ils n’auront plus besoin de passer par la Gare Centrale.

Véhicule de funiculaire

Véhicule de funiculaire

 

 Station haute au Kirchberg

Station haute au Kirchberg

 

Station basse - Pfaffenthal

Station basse enjambant la ligne ferroviaire au Pfaffenthal


Etat actuel

Les travaux de défrichement et de débroussaillage du nouveau point d’arrêt ont débuté le 1er décembre 2014 sur une surface totale d’environ 1,5 ha. Ces surfaces se situent des deux côtés de la ligne de chemin de fer Luxembourg – Dommeldange et ont été déboisées, afin de libérer les terrains prévus pour la construction du point d’arrêt, des deux funiculaires et des stations Kirchberg resp. Pfaffenthal de ces derniers.
 
Les mesures de compensation ont été réalisées par la plantation d’arbres sur ca. 1,4 ha dans la commune de Roeser. De plus, après la réalisation des travaux, des arbres sont plantés sur 0,17 ha au-dessus de la partie couverte et aux côtés des surfaces adjacentes des funiculaires.

Les travaux de terrassement et travaux de stabilisation des talus dans la rue St. Mathieu ont été terminés fin octobre 2015 et ont été directement suivis par les travaux de bétonnage des fondations et des murs et dalles de la gare ferroviaire située dans la rue St. Mathieu.

Pour le tracé du funiculaire les travaux de terrassement ont été terminés fin de l’année 2015 et ont été suivis des travaux de construction de la tranchée couverte et du bétonnage du tracé du funiculaire.

Les travaux sur l’arrêt funiculaire au plateau Kirchberg (près du Pont Rouge) ont été entamés fin d’année 2015, commençant notamment avec les terrassements et les travaux de bétonnage des fondations.

Les travaux de terrassement et les travaux préparatoires, comme la mise en place de l’installation de chantier et la création des pistes de chantier, ont commencé le 4 mai 2015. Depuis le 4 mai 2015 les trains circulent sur la seule voie 110 entre les P.K. 17,865 – P.K. 20,339. Des travaux de terrassement ont été exécutés sur le tracé du funiculaire et dans la rue St. Mathieu où se construit la nouvelle gare ferroviaire. En parallèle aux travaux de terrassement ont été réalisés les travaux de stabilisation des talus et de blindage. Après achèvement des travaux de gros-œuvre, une construction métallique a été mise en œuvre sur la plate-forme funiculaire à partir de septembre 2016. Cette construction métallique représente l’arrêt du funiculaire. Le montage des rails du tracé funiculaire a été réalisé à partir du mois d'août 2016.


Prochaines étapes

L’approvisionnement des cabines du funiculaire et la mise sur rail est prévu pour mars 2017.

Les mesures de compensation ont été réalisées par la plantation d’arbres sur ca. 1,4 ha dans la commune de Roeser au mois de novembre 2015.

La mise en service se fera fin 2017, au plus tard pour le 10 décembre, ensemble avec le premier tronçon du tram au Kirchberg.

Le projet est parfaitement dans le timing et dans le budget.

 

 

Timeline

 

 

 

 

Photo-Gare-Projet-vue-dessus-150430-article


Etudes et plans

Point presse du 4 avril 2014 : https://www.gouvernement.lu/3634647/pont-rouge.pdf

Audio et vidéo

 

Video