|     | 

La pauvreté


PNDD

Au Conseil européen de Laeken (Belgique) en décembre 2001, le taux de risque de pauvreté a été fixé comme mesure des progrès des États membres dans la réalisation des objectifs communs pour ce qui est de la protection sociale et de l’inclusion sociale. On entend par là la proportion de personnes dont le revenu disponible se situe en-dessous du seuil de risque de pauvreté (60 % du revenu disponible comparatif).

Il en découle les constations suivantes pour le Luxembourg :

  • En 2009, le seuil de risque de pauvreté s’est situé à 1.588 euros par mois pour un ménage d’une personne et à 3.355 euros par mois pour un ménage de deux adultes et de deux enfants en-dessous de l’âge de 14 ans ;
  • en 2009, la proportion de la population menacée de pauvreté s’élevait au total à 14,9 % ;
  • d’une manière générale, les familles avec des enfants sont plus exposées au risque de pauvreté (19,8 %) que les familles sans enfants (8,5 %). Pour les familles monoparentales, le risque de pauvreté se situe à 52,3 %. Pour les enfants (0 à 17 ans), le risque de pauvreté atteint 22,3 %, et pour les jeunes âgés de 18 à 24 ans 21,2 %.

De tels chiffres dans un des États membres les plus fortunés de l’UE est une raison de plus de prendre les mesures correspondantes afin de permettre à tous les membres de la société de profiter de la prospérité qui est la condition préalable d’un développement durable.