|     | 

Les finances publiques



Pour assumer les missions sociales fondamentales de l’État (protection sociale, protection de l’assurance vieillesse, dépendance et chômage, aide au développement etc.) et dans le cadre de la prévoyance de l’État pour l’avenir (notamment par des investissements dans le domaine social et environnemental) des finances publiques suffisantes sont nécessaires.

PNDD

La base pour la capacité d’action de l’État est un budget équilibré à court terme et la production d’excédents à plus long terme afin de pouvoir maîtriser la progression des dépenses due à l’évolution démographique. En même temps, il convient de maintenir la dette publique à un niveau approprié afin d’éviter d’être désavantagé sur les marchés financiers par une notation inférieure décernée par les agences de notation.

La crise financière et économique des années passées et l’excédent de dépenses provoqué par celle-ci ont conduit au Luxembourg à une détérioration des finances publiques. L’excédent s’élevant à 2,9 % du PIB en 2008 s’est transformé en un déficit s’élevant à –0,7 % du PIB en 2009 qui s’est élevé en 2010 à environ –2,8 %.

Pendant cette même période, l’endettement de l’État a plus que doublé (de 6 % du PIB avant la crise à 14 % à la fin de l’année 2009). Si l’endettement public, faible jusqu’à présent, ainsi que l’existence de réserves substantielles constituent des conditions de départ favorables afin de faire face aux futurs défis économiques et budgétaires, la durabilité des finances publiques s’est néanmoins détériorée généralement :

  • À court et à moyen terme, la croissance plus faible et différents risques dus aux dépenses instables entraîneront une réduction des recettes ;
  • en même temps, une augmentation des dépenses due à l’évolution démographique est à craindre à moyen et à long terme. En effet, les dépenses publiques dans le domaine social devraient passer de 19,5 % dans la période de 2004 à 2010 à plus de 27 % dans la période de 2040 à 2050.

Prises ensemble, ces deux évolutions vont placer le Luxembourg devant de nouveaux défis.